Télétravail : productivité, gain de temps, économies… Ne venez plus au bureau !

Qui n’a pas déjà rêvé de rester chez soi et de travailler tranquillement depuis son salon ? Fin 2014, la dernière étude Cebr a relancé le débat autour des avantages multiples qu’offre le télétravail.

Au-delà de l’amélioration de la qualité de vie, le travail dit « flexible » offre de nombreux avantages en termes d’argent, de gain de temps, et de mobilité tant au niveau des entreprises que des employés.

 

247 millions d’heures dans les transports

Pour les employés, travailler de chez soi deux jours par semaine permet en moyenne de réaliser 300 euros d’économies par an et par personne. En effet, ceux-ci étant amenés à limiter leurs déplacements, les frais liés aux transports sont ainsi drastiquement diminués.

Les économies réalisées pourraient ainsi indirectement augmenter le pouvoir d’achat des ménages faisant le choix du travail flexible. Et les économies ne sont pas seulement d’ordre financier, avec notamment 247 millions d’heures en moins passées dans les transports.

Par de simples mesures, un salarié en télétravail deux jours sur cinq arriverait à dégager plus de trois heures par semaine. Et là, nouvelle surprise lorsque l’on interroge les employés sur la façon dont ils organiseraient leur temps « libre » : en travaillant !

Au niveau national, ces chiffres sont encore plus impressionnants : 9,8 milliards d’euros de gains chaque année seraient réalisés grâce au télétravail – soit un coup de pouce non négligeable de 0,5 % du PIB.

 

Une manière de fidéliser les employés

Peu importe la taille de l’entreprise, les bénéfices liés au télétravail sont nombreux et significatifs, notamment si l’on considère les économies pouvant être réalisées sur les frais liés aux locaux.

Les employés étant moins amenés à se rendre sur leur lieu de travail, les entreprises peuvent envisager de s’installer dans des locaux plus petits et ainsi réduire les frais liés à l’entretien et à la location de ceux-ci.

Dans les pays où le télétravail est plus développé comme au Royaume-Uni, 73% des employeurs constataient l’effet positif du travail flexible sur le plan de la fidélisation des salariés, 62% sur le recrutement de collaborateurs et près de la moitié d’entre eux remarquaient une baisse significative du taux d’absentéisme.

 

De nouvelles perspectives en termes de mobilité

Avec l’importance croissante des nouvelles technologies dans notre quotidien, de nouvelles perspectives en termes de mobilité s’offrent à nous.

Déjà, les entreprises sont en mesure de fournir des équipements informatiques connectés à ses employés pour leur permettre de travailler de n’importe quel endroit, et ce, sans engendrer de coûts excessifs.

Évidemment, l’État occupe un rôle non négligeable pour accompagner cette démarche et favoriser des investissements au travers de mesures gouvernementales.

Il s’agit aussi pour les entreprises de revoir leur politique de travail et d’envisager la refonte des habitudes internes. Les horaires et la charge de travail des différents employés doivent être définis en amont afin de prévenir les abus et permettre de capitaliser un maximum sur ce qui reste une stratégie aux yeux des entreprises.

 

Le télétravail réduirait le taux de divorce

Le télétravail est un moyen efficace de gagner en productivité, et ce n’est aujourd’hui plus à prouver quand on voit des entreprises aller encore plus loin en terme de flexibilité, en offrant la possibilité de prendre des vacances de façon illimitée et garder – voire augmenter – leur niveau de productivité.

Les salariés doivent, certes, faire preuve de plus d’autonomie et d’organisation que ceux travaillant en bureau, mais ils sont pourtant tous unanimes quant aux bénéfices de pouvoir travailler de chez eux. Fait étonnant : il a récemment été révélé que le télétravail réduirait le taux de divorce.

Le télétravail est une alternative offerte au monde de l’entreprise et à ses dysfonctionnements en contribuant pleinement à l’épanouissement personnel et professionnel des employés.

Les mentalités changent et les pratiques sont en pleine mutation. Demain, le travail ne sera plus une routine répétitive liée à un endroit précis à un temps précis, mais se vivra plutôt comme une occupation s’intégrant dans un rythme de vie optimisé et plus sain possible.

Le travail flexible continue de démontrer ses bénéfices. Afin de tirer pleinement parti de cette pratique, nous devons œuvrer à changer considérablement nos modèles et notre façon d’envisager le travail, et par la même contribuer à la croissance du pays.

 

Source: leplus.nouvelobs.com