Le travail de coaching au meilleur niveau est ciblé et efficace, mais comme dans tout dialogue, on peut sortir du sujet et alors tout devient confus et/ou aliéné. Il arrive que les clients exposent leur objectif de façon trop ponctuelle ; alors le coach coure le risque de se sentir trop engagés dans l’histoire. Ça peut être également un défi pour eux d’éviter les sujets difficiles/sensibles et les égarements, et de se tenir strictement aux compromis de coaching. Lors d’un coaching, il est aussi possible de tomber dans un piège, de rester coincé parce qu’on se voit confronté avec une certaine résistance de la part du client, lorsqu’on pose des questions sensibles quant à ses croyances ou son identité. Lorsque ces aspects sont discutés, il se peut qu’aussi bien le client que le coach deviennent trop sensibles et essayent de contourner le sujet « difficile ». En fin de compte, lorsqu’on constate que le client ne veut pas se livrer, et bien qu’on soit sûr que la session de coaching puisse apporter une solution sûre et efficace, on doit admettre que l’objectif désiré n’a pas été atteint. Dans un cas pareil, un coach expérimenté peut atteindre son objectif en segmentant, en allégeant le problème en différentes parties. Il met ainsi le coaché dans un état de réflexion et d’attention.

Qu’est-ce que nous entendons au juste par « nommer ce qui se passe… »

Coacher présuppose probité et franchise, de fait, mais exprimer ce qui se passe (ou ne se passe pas) est tout à fait autre que simplement « formuler son opinion ». Un coach expérimenté offre en même temps défi et sûreté. Le défi, c’est accepter la réalité ; la sûreté, c’est l’appui qu’on reçoit pendant la recherche et la reconnaissance d’un obstacle, un blocus psychologique ou une limitation. Ce qui veut dire qu’il faut exprimer en paroles ce qui semble évident, et malgré que cela puisse paraître apparemment très simple, on constate qu’il s’agit d’un vrai défi au début de la session de coaching: on peut le comparer avec la première fois qu’on voyage en avion !

Ça c’est justement ce que nous entendons par diviser et fragmenter ce qui se passe et ce qui ne se passe pas. On se tient à cela ! Mais ça, c’est justement la base que nous utiliserons pour mieux explorer, questionner, réfléchir, et finalement, pour agir, pour entrer en action. Et cela n’est pas du tout négatif. Par exemple, un de nos clients se considérait lui-même comme une personne effacée, travailleuse, quelqu’un de commun et il était très surpris d’entendre comment son rayonnement était perçu et quel potentiel il avait réellement. D’abord, il se sentait un peu confus, parce qu’il croyait que ça devait être ainsi. Reconnaissance et estime lui paraissaient exceptionnelles ; il dût admettre que sa manière de voir le sujet était un peu obsolète. Grâce à son expérience dans le domaine professionnel, il a vite fait les démarches nécessaires pour mettre ses aptitudes en valeur et exprimer sa personnalité. Cela lui a permis de trouver finalement un poste en accord avec ses talents. Être direct dans ses relations avec d’autres personnes, qu’est-ce que cela rapporte ? En fin de compte, c’est une question de sincérité vis-à-vis de la carte du monde et l’expérience du client. Lorsque le coaché a l’impression que le coach ne l’a pas vraiment compris, ou que le coach le conduit ou le pousse dans une direction qui ne lui plaît pas, c’est probablement assez difficile de le dire au coach. Une situation pareille permet au coach expérimenté d’utiliser cette expérience comme feedback et de ce fait, il a l’occasion d’approfondir beaucoup plus la session de coaching. De plus, cela donne l’occasion de discuter d’éventuelles déceptions ou frustrations.

En éclaircissant ce qui « cloche » des deux côtés – en exprimant la situation présente et en la segmentant en différents points – le coaché et le coach réalisent une des obligations fondamentales du contrat de coaching. Même si le coach partage un ressenti qui n’est pas vrai pour le coaché, avec cet état d’engagement, un partenariat peut alors s’établir qui sera basé sur un élément essentiel dans cette profession : la CONFIANCE !

C’est justement ce partage ouvert qui nourrit la confiance et donc le respect de la carte du monde de l’autre.

 

PATRICK ZACHARIS ET DOROTHÉE WILLEMS The Coaching Square

Patrick intervient depuis 5 ans pour IFE Benelux et anime notamment les formations : Les Rapids Trainings du Manager, Déployer son leadership, Gestion de stress, Donner et recevoir du feedback…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

EffacerEnvoyer