Lorsque le travail à distance rime avec épanouissement et engagement.

Le travail à distance et les équipes dispersées constituent l’avenir du business. Les coûts sont réduits, la productivité et l’innovation augmentent. Des employés plus épanouis travaillent de façon flexible et efficace, à des endroits et heures différents. Ou pas…

Parallèlement, le travail à distance peut sembler être juste une excuse utilisée par les entreprises pour réduire les coûts et l’espace de travail. Cette démarche implique une attitude laxiste : en effet, l’équipe isolée peut prendre à la légère les attentes de la direction, travaille en pyjama et de passe son temps à dévaliser le frigo, surfe sur la toile et visionne des « funny cats » sur YouTube.

La plupart des entreprises utilisent cependant cette option virtuelle. Au Royaume-Uni, une enquête menée en 2015 par la Confederation of British Industry (CBI) a démontré que cette flexibilité de l’endroit de travail est appliquée par 84% d’entre elles. En général, le personnel apprécie aussi une telle flexibilité et l’associe à d’autres avantages.

Par contre, on pense souvent que les firmes du secteur des technologies de pointe sont pionnières en la matière, mais en 2013, la PDG de Yahoo a annoncé que le télétravail était interdit, sauf dans des circonstances particulières. Selon elle, le véritable contact mène aux meilleures décisions. Elle ajoute que la qualité et la rapidité sont souvent sacrifiées lors du télétravail. Le directeur financier de Google la rejoint dans son opinion.

The Role of Communication Technologies in the Success of a Brand and a Reputation

Branding, after all, is about differentiation. Describing a brand begins with words. The beauty of modern technology is that it makes it possible to communicate with millions of people. Today when an organisation communicates through, say Facebook, it does not communicate with one person but with one thousand persons. Success in this context means things such as: likes and views, subscribers, inbound links and comments and downloads.

We have seen that branding is linked, amongst other concepts, to the need to be “perceived”. With the expansion of technology organisations have at their disposal a vast set of communication channels. As shown earlier, all have their own features. Obviously the issue is not, what the organisation’s preferred channel is but what the preferred channel of its “fan club”. The word fan in this context is used as people who, so to speak, click “Like” when an organisation posts or says something. How the fan club is going to listen to what we have to say, to read what we publish and talk about us to other potential fans, is the key of the communication and of the brand’s success. Everybody is making noise and any organisation has to face the challenge to publish and make sure that the content is going to stand out.

Innovation managériale ou obsolescence programmée ?

Le monde a fondamentalement changé, depuis le début de ce siècle. Et, le management des organisations tant publiques que privées ne peut qu‘évoluer face à ce « printemps numérique[1] ».

Le management est confronté en 2016 à des bouleversements importants:

– l’éclatement des organigrammes hiérarchiques qui sont remis en cause par l’arrivée des réseaux sociaux internes ;
– La fin des silos fonctionnels car les collaborateurs se parlent aujourd’hui en réseaux et ceux-ci vont au delà de leurs départements, et même de leur entreprise ;
La fin du pouvoir du département informatique sur les outils et les applications utilisées par les collaborateurs, du fait du développement du « bring your own device» grâce auquel les collaborateurs utilisent leurs propres outils connectés et les applications qu’ils veulent ;
– La disparition de la frontière entre vie privée et vie professionnelle, les deux s’interpénètrent du fait de la connectivité permanente ;
– Le développement du télétravail qui entraîne la nécessité de passer à la gestion par objectifs ;
– L’apparition d’un « darwinisme » au sein du monde des organisations dont de plus en plus rapidement certaines disparaissent du fait de l’obsolescence de leurs produits ou de leurs services.

Le télétravail : une opportunité pour prolonger la vie professionnelle ?

Le prolongement de la vie professionnelle devenu incontournable

Le relèvement de l’âge de la retraite est à l’ordre du jour dans de nombreux pays de l’UE 28 afin de rétablir un équilibre entre cotisants et bénéficiaires de la sécurité sociale et d’assurer la continuité de l’Etat-providence. Encore faut-il que les travailleurs soient capables physiquement et mentalement de prolonger leur vie professionnelle et en mesure d’effectuer le travail attendu d’eux.
Afin de diminuer la pénibilité des conditions de travail, dont les risques psychosociaux, ainsi que de limiter les absences de longue durée, plus souvent rencontrées chez les travailleurs plus âgés, le télétravail apparaît comme une piste à privilégier pour le maintien dans l’emploi des travailleurs âgés de 45 ans et plus. En effet, le télétravail offre un certain nombre d’avantages susceptibles de rencontrer les attentes et besoins de ces travailleurs, tout en donnant également satisfaction aux employeurs. Le télétravail pourrait également devenir pour les travailleurs expérimentés:

Une opportunité de réinvestir les temps économisés dans les déplacements vers le lieu de travail dans un travail valorisant permettant de trouver / conserver un équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée

La confiance : pilier de votre entreprise et de vos relations professionnelles

Les entreprises dépensent parfois des fortunes en optimisation de leurs ressources et moyens alors qu’il suffirait d’activer un seul levier pour que leur situation financière change radicalement et qu’apparaissent enfin les rayons du soleil.

Organisation de pointe, stratégies de niveau militaire, procédures efficaces et respectées par tous, produits performants et innovants, recherches avancées et développement continuel … bref, certains chefs d’entreprise ne savent plus quelles orientations prendre pour permettre (enfin) le décollage de leur entreprise. Ce n’est pourtant pas faute d’être mal conseillé. De ce côté-là, les cabinets-conseils débordent d’imagination et de moyens pour aider le chef d’entreprise à dépenser un peu plus d’argent chaque année. Mais il manque toujours quelque chose pour que l’étincelle allume le feu et que les années d’effort soient récompensées.

Developing your staff in times of budget restrictions

Many managers are at a loss when asked to develop their people in times of budget restrictions, freezes, when they have little control over promotions, training budgets, let alone bonuses for a work well done. How can you talk about development with a performing employee, when there is limited perspective of advancement?

Too often, the performance evaluations of employees focus on WHAT has been done the past year, on whether or not they have met the set annual objectives. Little attention, if any, is paid on HOW objectives were met. Did the person work in an isolated manner or avoided collaborating with others? Did the employee work 80 hours a week to meet objectives? Did the manager abuse his/her staff? etc…. That aspect of work is rarely discussed, and on paper that information is often non-existent.

The reality is most people are effective. They deliver and meet expectations. The sales are up, the numbers are good and if they are not, it is often due to external factors that are not under the control of the individual employees (ex: the crisis).

Le télétravail : un mode de travail qui abolit la notion de distance

Le télétravail n’est pas une nouveauté et concerne déjà beaucoup de travailleurs : dans les pays du Nord de l’Europe (Pays – Bas, Finlande, Danemark…) et les États – Unis, on dénombre plus de 20 % de télétravailleurs actuellement en activité et une importante faisabilité du télétravail. Ensuite, suivent les pays du centre de l’Europe et les pays anglo – saxons, à savoir la Suède, l’Allemagne, le Royaume – Uni et la Suisse, qui comptabilisent entre 15 % et 20 % de télétravailleurs.

Le télétravail devient de nos jours un mode de travail à part entière grâce aux progrès continus et fulgurants des Technologies de la Communication et de l’Information (T.I.C.), grâce à leurs coûts en diminution constante et enfin grâce à la maîtrise des T.I.C. par la grande majorité de la population, y compris chez les travailleurs expérimentés. Le bureau portable est une réalité à la portée de la plupart des travailleurs qui abolit la notion de distance. Le processus de numérisation de l’Union européenne passera non seulement par le développement croissant du commerce électronique, mais aussi par la diminution de la fracture numérique rendant alors possible la généralisation du télétravail.

Leadership versus the Perfect Robot Manager

A few years ago, students at UBI (United Business Institute in Brussels) where given the choice between a course on leadership or entrepreneurship. Almost all of them choose leadership. This confirmed our perception that people remain fascinated by the alpha-wolf. As we all know the wealth of a nation is its entrepreneurs but history is made by leaders, good or bad. Whatever, leaders exercise a sort of fascination. The recent American series, “The house of cards” is about an alpha pair. Alphas my achieve their status by means of strength or aggression or through social efforts and building alliances within a given group.

There are mainly two classical discussions related to the subject. Are human leaders born that way or can people be trained to become leaders? If so, will they be as efficient? The second question is the difference between leaders and managers.

Transfo’ digitale : les 4 tendances-clés

La transformation digitale nous envahit !
Le digital fait partie intégrante de notre quotidien mais où en sont les entreprises ?
Les entreprises belges se disent en retard mais elles s’intéressent à ce phénomène.
Les questions fusent : comment se comporter ? Être sur la défensive, l’offensive, s’adapter ? Par où commencer ? Comment en parler à ses collaborateurs ?
Ces questions font réagir et mettent en lumière la perception des nouvelles technologies dans le milieu professionnel.
Dans le cadre du lancement d’ABILWAYS DIGITAL au BELUX, IFE by ABILWAYS a mené une enquête auprès de cadres opérationnels.

Voici les 4 tendances-clés qui en émergent :
Le digital est un défi stratégique pour les entreprises et leurs salariés… Mais la transformation digitale est d’abord humaine et individuelle.
55 % des salariés déclarent que le digital aura dans les prochaines années un impact fort sur leur propre fonction.
63 % estiment qu’elle aura même un impact sur leur manière de travailler