Les nouvelles façons de travailler : NWOW, BYOD, BYOA montrent les signes du déclin du pouvoir des informaticiens en entreprise

Les organisations, tant dans le secteur privé que le secteur public ou même le non-marchand ont été confrontées à des bouleversements importants depuis le début de ce siècle du fait de l’arrivée du Web 2.0 et des médias sociaux. De nombreux auteurs considèrent que ce changement est aussi important pour l’évolution de notre société que l’arrivée de l’imprimerie. Le management change, les façons de travailler aussi et il est beaucoup question du concept de New Way Of Working (NWOW) qui comprend la combinaison notamment du télétravail, de la gestion par objectif, des bureaux flottants, du Bring Your Own Device (qui permet aux collaborateurs de se connecter aux données de l’entreprise avec leurs propres PC, tablettes ou smarphones), du BYOA (les travailleurs choisissent l’application qui leur convient parmi celles proposées sur Internet), et aussi des réseaux sociaux internes.

Lire la suite

Why Is the Corporate World Going « Social »? Key Insights with Julie Guégan

Why are organizations massively introducing modern social collaboration technologies?

Collaboration in its traditional meaning happens all the time. Traditional tools include meetings, telephone, networks drive and email. However, according to professional research, they are not that effective: staff spend 50% of their time searching for information, and on average, take 18 minutes to locate each document (Gartner). For an organization with 1,000 people, addressing the related time wasters is tantamount to hiring 213 new employees (IDC and Adobe 2012). On top of these productivity issues, only 13% of employees worldwide are engaged (Gallup, 2013).

For all these reasons, it does not make any more sense to invest only in traditional tools. Moreover, it is widely recognized that organizations need to adopt the modern social collaboration technologies, which have entered the market since 2000s. Using these tools effectively has already led to significant improvements in employee productivity, strategic alignment, talent management and job satisfaction in companies such as BNP Paribas, Orange, Proximus, Deloitte or Adidas, or in government administrations, such as the European Commission or the UK Government.
As the world gets more complex, the corporate sphere is going « social » to simplify processes and increase performance.

What are the latest trends and innovations in the field?

Lire la suite

Quand le métier d’assistant(e) évolue… : les questions flash à Caroline Dejasse, consultante et formatrice au sein d’IFE Benelux

La rédaction d’IFE Learning Lab – Caroline, vous avez eu l’occasion d’animer plusieurs formations destinés aux assistant(e)s ces dernières années, quelles sont, selon vous, les évolutions fondamentales observées dans cette fonction au cours des dernières années ?

Caroline Dejasse – Je dirais que les deux principales évolutions sont l’usage des nouvelles technologies et la gestion efficace de personnalités multiples. En effet, là où il y a quelques années, un(e) assistant(e) était souvent le bras droit administratif d’un cadre en entreprise, aujourd’hui les choses ont terriblement changé. L’assistant(e) opère souvent pour plusieurs personnes différentes et de plus, son rôle administratif a évolué vers un rôle d’assistance de gestion. Gestion administrative bien sûr, mais pas seulement. L’assistant(e) est la personne de confiance qui gère l’agenda, prépare les contenus, prépare les réunions, réalise des supports de qualité, …

La rédaction d’IFE Learning Lab – Vous dites que l’assistant(e) opère pour plusieurs personnes différentes. Qu’est-ce que cela change au final ?

Caroline Dejasse – Je dirais que cela demande des qualités humaines et relationnelles vraiment nouvelles. Un(e) assistant(e) efficace devra connaître ses interlocuteurs, leur personnalité, leurs réactions par cœur et pouvoir adapter son comportement à chacun d’entre-eux.

Lire la suite

Are Virtual Assistants Worth the Investment?

The rise of virtual assistants

It is no secret technology is changing how businesses work and communicate. However, to what extent are we leveraging it to increase efficiency and benefit the bottom line?

Since the economic crisis, companies have taken a closer look at their finances and focused on minimizing costs. The combination of advanced technology and reduced budgets has triggered a rise in the number of virtual assistants (VA). Thousands of executives and managers have thus found value in employing VAs and entire businesses have developed to offer this professional service.

What is a VA?

A virtual assistant is an executive or personal assistant who manages all tasks and responsibilities remotely. One attends team meetings via webcam and remains in close communication through phone, email, or Skype.

Lire la suite
Innovation

Transformation digitale: la culture avant tout

« Si on ne comprend pas que la transformation digitale est une transformation de culture, on n’y arrivera pas » rappelait Sébastien Bazin, PDG d’Accor, lors du dernier 01Business forum. Mais il n’est pas toujours nécessaire de convaincre les employés, eux-mêmes souvent adeptes du numérique. Reste à assouplir le cadre de l’entreprise pour laisser s’épanouir leurs compétences.

La transformation digitale: une transformation de culture avant tout

88 % des entreprises ont un projet de transformation numérique révélait fin 2014 une étude d’Altimeter Group. Pourtant, adopter une culture digitale dans une entreprise ne se commande pas d’un coup de baguette magique. D’abord, parce qu’il faut en amont des prémisses pour initier le mouvement.

Instiller une culture digitale ne peut venir qu’après avoir clairement affiché une vision. Et cette vision doit être partagée et propagée par le comité de direction. Partagée et donc acceptée par l’ensemble des cadres, propagée et donc impulsée également.

Lire la suite

Facebook est le réseau social qui génère le plus d’engagement

Généralement, pour mesurer la popularité d’un réseau social, on utilise un indicateur clé de performance unique (KPI) : le nombre d’utilisateurs actifs mensuels (MAU). Ainsi, Facebook surclasse largement ses concurrents, s’adjugeant à lui seul près d’1,4 milliard d’utilisateurs. Dans le même temps, on dénombre 300 millions d’utilisateurs actifs mensuels sur Instagram et 288 millions sur Twitter. Ce KPI est intéressant car tous les réseaux sociaux peuvent être comparés facilement. Mais il cache aussi de nombreuses disparités, que Global Web Index tente de repérer dans son nouveau rapport intitulé Social Media Engagement. 170 000 internautes âgés de 16 à 64 ans et issus de 32 pays différents ont été interrogés pour mieux cerner l’usage réel des réseaux sociaux dominants.

Lire la suite

10 Social Networking Tips and Tricks

Here are 10 ways to boost your social standing online. These 10 social networking tips and tricks will help you build a stronger network and take your online presence to the next level. All are designed to make you think strategically and take advantage of timesaving tools to boost your effectiveness.

1. Listen to Your Audience. The three most important factors in social networking are audience, audience, audience. Identify what kind of people you’re trying to reach and pay attention to what they’re saying.

2. Participate and Collaborate. Set goals for engaging your contacts and monitor how much activity your efforts generate. How many retweets do you get on Twitter? How many reposts does your blog generate? Use third-party tools to measure your social media influence and impact on networks.

Lire la suite

Télétravail : productivité, gain de temps, économies… Ne venez plus au bureau !

Qui n’a pas déjà rêvé de rester chez soi et de travailler tranquillement depuis son salon ? Fin 2014, la dernière étude Cebr a relancé le débat autour des avantages multiples qu’offre le télétravail.

Au-delà de l’amélioration de la qualité de vie, le travail dit « flexible » offre de nombreux avantages en termes d’argent, de gain de temps, et de mobilité tant au niveau des entreprises que des employés.

247 millions d’heures dans les transports

Pour les employés, travailler de chez soi deux jours par semaine permet en moyenne de réaliser 300 euros d’économies par an et par personne. En effet, ceux-ci étant amenés à limiter leurs déplacements, les frais liés aux transports sont ainsi drastiquement diminués.

Lire la suite

Pour augmenter la productivité, laissez plus de salariés travailler de chez eux

L’étude : Le professeur d’économie Nicholas Bloom et James Liang, étudiant diplômé qui est également co-fondateur de l’agence de voyages en ligne chinoise Ctrip, ont proposé au personnel volontaire du call center de Ctrip de travailler à domicile pendant neuf mois. La moitié des volontaires ont obtenu l’autorisation detélétravailler, tandis que les autres restaient assignés au bureau comme groupe référent. Au terme de l’étude, les réponses aux questionnaires et le recueil détaillé des performances des uns et des autres ont révélé que les travailleurs à domicile se sentaient plus heureux et plus attachés à l’entreprise que ceux qui allaient au bureau. Et surtout, qu’ils se montraient plus productifs.
Le challenge : Devrions-nous être plus nombreux à travailler en pyjama ? Les performances des employés seraient-elles vraiment meilleures si les entreprises les autorisaient à rester à la maison ?

Lire la suite

Et si les Réseaux Sociaux d’Entreprise fonctionnaient un jour ?

Le raisonnement à l’origine du lancement des Réseaux Sociaux d’Entreprise (ou RSE) est séduisant. De manière somme toute caricaturale, il peut se résumer ainsi : dans un contexte de complexité croissante des organisations et du développement massif du mode projet, un RSE doit permettre de gagner en efficacité et de stimuler l’innovation en fluidifiant la transmission d’information et en dépassant les cloisonnements organisationnels ou hiérarchiques. Toutes les démarches menées jusqu’à présent pour favoriser la capitalisation, développer la productivité et impliquer les salariés pourraient ainsi être mises au placard : le réseau social d’entreprise serait en effet la « recette miracle » qui permettrait la nécessaire transformation de l’organisation.

En matière de déploiement, pas plus de questions à se poser : la plupart des salariés étant aussi à titre privé des utilisateurs de réseaux sociaux externes, ils adopteraient de façon naturelle et instinctive le nouvel outil de l’entreprise et partageraient informations et savoir-faire avec leurs collègues comme ils partagent photos, expériences professionnelles ou articles de journaux sur Facebook, LinkedIn ou Twitter.

Lire la suite