Risques psychosociaux : il est grand temps…

On l’a parfois qualifiée de « loi anti-burn-out », surnom qui ne reflète d’ailleurs qu’une partie de son propos. La nouvelle législation en matière de prévention des risques psychosociaux au travail est entrée en vigueur le 1er septembre dernier et la période transitoire pour sa mise en œuvre concrète au sein des entreprises devait se terminer le 1er mars 2015, date à laquelle toutes les organisations devaient avoir achevé l’adaptation de leur règlement de travail en y intégrant la description des nouvelles procédures internes d’intervention. Dans les faits, nombre d’entreprises n’ont pu respecter ce délai. Est-ce à dire que cette réforme a soulevé plus de difficultés pratiques que ce que le législateur avait anticipé ?

Petit retour sur cette réforme, sa philosophie et ses implications concrètes.

Pourquoi cette réforme ? Qu’apporte-t-elle de nouveau ?

Le principal apport de cette réforme est d’agrandir son champ d’action à des situations problématiques que la loi de 2002 ne permettait pas de gérer, parce qu’elles ne correspondaient pas aux notions de harcèlement moral ou sexuel ou de violence telles que définies dans ce premier texte. Déjà en 2007, un premier élargissement avait introduit la notion de « charge psychosociale ». Désormais, on parlera de prévention des « risques psychosociaux », notion plus générale qui permet d’intégrer des situations plus larges que celles prises en considération jusqu’ici.

Détails

L’absentéisme au travail : un problème insoluble ou une opportunité d’amélioration pour les entreprises ?

Toutes les entreprises se retrouvent un jour ou l’autre confrontées à l’absence d’un de leurs collaborateurs suite à une absence d’une durée plus ou moins longue : une longue maladie, un accident, un congé parental, un épuisement professionnel,… La reprise du travail et la réintégration des collaborateurs absents depuis un certain temps sont souvent complexes à gérer pour les managers et les responsables des ressources humaines et constituent un exercice d’équilibre délicat.

Pourquoi est-ce important de gérer les absences de manière réactive et proactive ?

Le taux d’absentéisme pour maladie total dans le secteur privé belge a augmenté de manière significative ces dernières années. Il a atteint 6,26 % en 2013 et a coûté aux employeurs belges 10,6 milliards d’euros, dont 3 milliards destinés aux salaires mensuels garantis des travailleurs malades (coûts directs)[1].

Détails

18 tips for an inclusive working environment

1. Implement flexible work arrangements (such as flexitime, part-time, parental/family leave, teleworking…) and ensure that their use is not penalized during formal or informal evaluations and during task distribution or file allocations.
2. Respect working hours.
3. Plan meetings as much as possible within core working hours.
4. Respect the timetable and schedule for meetings.
5. Plan missions taking as much as possible private life imperatives into consideration.
6. Encourage the uptake by men of their right to paternity leave and facilitate parental leave for both men and women.
7. Establish a team organization which facilitates the balance between work and private life.

Détails

Facebook est le réseau social qui génère le plus d’engagement

Généralement, pour mesurer la popularité d’un réseau social, on utilise un indicateur clé de performance unique (KPI) : le nombre d’utilisateurs actifs mensuels (MAU). Ainsi, Facebook surclasse largement ses concurrents, s’adjugeant à lui seul près d’1,4 milliard d’utilisateurs. Dans le même temps, on dénombre 300 millions d’utilisateurs actifs mensuels sur Instagram et 288 millions sur Twitter. Ce KPI est intéressant car tous les réseaux sociaux peuvent être comparés facilement. Mais il cache aussi de nombreuses disparités, que Global Web Index tente de repérer dans son nouveau rapport intitulé Social Media Engagement. 170 000 internautes âgés de 16 à 64 ans et issus de 32 pays différents ont été interrogés pour mieux cerner l’usage réel des réseaux sociaux dominants.

Détails

9 Hidden Qualities Only Exceptional Bosses Possess

Good bosses look good on paper. Great bosses look great in person; their actions show their value.

Yet some bosses go even farther. They’re truly exceptional — not because of what you see them do but what you don’t see them do.

Where remarkable bosses are concerned, what you see is far from all you get:

1. They forgive…and they forget.

When an employee makes a mistake — especially a major mistake — it’s easy to forever view that employee through the perspective of that mistake. (I know. I’ve done it.)

But one mistake, or one weakness, is just one part of the whole person.

Détails

10 Social Networking Tips and Tricks

Here are 10 ways to boost your social standing online. These 10 social networking tips and tricks will help you build a stronger network and take your online presence to the next level. All are designed to make you think strategically and take advantage of timesaving tools to boost your effectiveness.

1. Listen to Your Audience. The three most important factors in social networking are audience, audience, audience. Identify what kind of people you’re trying to reach and pay attention to what they’re saying.

2. Participate and Collaborate. Set goals for engaging your contacts and monitor how much activity your efforts generate. How many retweets do you get on Twitter? How many reposts does your blog generate? Use third-party tools to measure your social media influence and impact on networks.

Détails

Équilibre vie pro / vie perso : les 10 meilleures villes du monde

Quand on décide de s’expatrier beaucoup de paramètres entrent en ligne de compte : coût de la vie, opportunités professionnelles, qualité de vie, loisirs, sécurité… Partir travailler à l’étranger n’entre pas uniquement dans un plan de carrière, c’est un projet de vie parfois partagé en famille. L’équilibre entre la sphère personnelle et professionnelle est donc…

Détails

Infographie : UX designer, l’architecte de l’expérience utilisateur

Longtemps, l’informatique ne se préoccupa en rien de l’expérience utilisateur. Puissance, stockage, réseau… c’est tout ce qui comptait. Mais la perspective habituelle fut renversée lorsque que l’on découvrit l’interface avec l’utilisateur. À ce niveau l’UX designer (pour User eXperience) intervient sur la façon dont les choses sont vécues par l’utilisateur lors de l’usage d’un site web, d’une application mobile ou tablette, d’une borne interactive ou de tout autre dispositif numérique.

Découvrez en une infographie le métier d’UX Designer, architecte de l’expérience utilisateur.

Détails