Pas d’improvisation pour accueillir les nouveaux collaborateurs dans votre entreprise !

Les dispositions légales, dont notamment l’A.R. du 24 avril 2014 modifiant diverses dispositions dans le cadre du bien-être au travail, oblige un employeur, le service des ressources humaines ainsi que le personnel d’encadrement, à mettre en place un certain nombre d’actions pour que l’intégration d’un nouveau collaborateur se déroule de manière optimale et que celui-ci devienne rapidement performant dans son travail. Il s’agira de ne rien oublier !

L’accompagnement dès les premiers moments
Afin que ce trajet d’intégration soit une réussite, il convient de préparer les documents et les informations-clé à transmettre aux nouveaux travailleurs dès son arrivée dans l’entreprise ainsi que les outils à construire à leur attention en vue de leur expliquer de manière explicite leur nouvel environnement de travail, leurs droits et leurs devoirs dans le cadre de leur nouvelle fonction.

Lire la suite

Les nouveaux modes de management favoriseront un développement durable de la conscience et de la confiance !

D’après l’étude Gallup 2013, respectivement 86%, 88%, 91% des salariés luxembourgeois, belges et français étaient désengagés ! 86%, 88% et 91% de personnes en souffrance au travail qui attendaient avec impatience de rejoindre les 14%, 12% et 9% de personnes qui avaient du plaisir au travail. Ce pourcentage, pour le moins interpellant, a-t-il vraiment évolué depuis lors ? Pas vraiment sûr, hélas…

Parmi les raisons qui expliquent ces chiffres, on reconnaîtra certainement des temps de bouleversements économiques sans précédent, la réalité de l’environnement des entreprises qui est de plus en plus complexe et la pression concurrentielle qui a tendance à complexifier les processus. Le « CHANGEMENT » reste le maître mot dans les entreprises. Les managers sont ainsi mis à rude épreuve, surtout quand la préoccupation des entreprises reste encore très souvent aujourd’hui la performance chiffrée, là où les nouvelles générations ont un rapport au travail radicalement différent de celui de leurs aînés. En effet, les générations Y et Z aspirent à un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Se posent alors des questions stratégiques incontournables : Comment s’adapter à un environnement imprévisible et en permanente mutation ? Comment faire face à de nouveaux concurrents, venus de toute part et de plus en plus « agressifs » ? Comment répondre aux besoins de clients de plus en plus impatients, exigeants et individualistes ? Comment rester serein dans un contexte de crise financière ?

Lire la suite

WOOCLAP : Une startup digitale belge

WOOCLAP est une startup digitale belge qui a développé un outil permettant de l’interactivité avec le public lors de conférences, de cours ou de réunions d’équipes. L’histoire a commencé lorsque Sébastien Lebbe entame un programme à Solvay Entrepreneurs. Son projet : créer, en trois mois, le prototype d’une application. Avec son expérience des cours à l’université encore en tête, il décide de créer une application qui permette aux professeurs d’interagir avec leurs élèves. Olivier Verdin, coach et formateur chez Solvay Entrepreneurs montre beaucoup d’intérêt pour ce projet et leurs discussions les amènent à créer WOOCLAP. Très vite, Jonathan Alzetta rejoint l’équipe en tant que Developer et plusieurs professeurs soulignent l’intérêt que WOOCLAP représente également dans le secteur privé.

En tant que Startupper du monde digital, quels obstacles as-tu rencontrés?

Sebastien : En premier, je dirais un obstacle qui est le même pour la plupart des startups : c’est qu’au début, les gens sont sceptiques. Quand j’ai eu cette idée, il y a d’abord eu beaucoup de doutes quant à mes chances de succès car certains pensaient que l’audience ne participerait pas ou que cela n’intéresserait pas les conférenciers, mais lorsque j’ai montré le prototype et que mes interlocuteurs ont vu la simplicité de l’outil, cet obstacle a été surmonté.
Il y a aussi les infrastructures qui ne sont pas toujours optimales. Par exemple, le WIFI dans les universités n’est pas toujours fiable ou les élèves n’ont pas tous de smartphone. C’est pour cela que nous avons aussi permis la participation par SMS.
Un autre challenge est de garder WOOCLAP extrêmement simple d’utilisation face aux demandes spécifiques des clients.

Lire la suite

Don’t Forget the Positive

It’s a well-known fact that managers are the translators of corporate messages. They take the vision and goals set by senior leaders and translate them to the employees for dissemination and achievement.

That being said, it’s not surprising when managers focus on the gaps in performance that could prevent the company’s goals from being met. But in an effort to ensure that all teams are performing at their highest effectiveness and productivity, the identification and reinforcement of positive behaviors that enables high performers to be high performing, sometimes gets forgotten.

Providing positive feedback such as praising a productive employee or rewarding a job well done can be difficult for both new and experienced managers. Perhaps managers who are uncomfortable with this had leaders in the past who were hesitant to offer praise and positive feedback.

Lire la suite

6 choses à éviter lorsqu’on donne du feedback

Evitez d’utiliser «Tu» ou «Vous» comme sujet de la phrase quand vous parlez directement à quelqu’un. L’autre personne peut se sentir offensée, car «Tu» ou «Vous» peut être perçu comme accusation et forcer l’autre personne à se défendre pour ne pas perdre la face. Exemples: «Vous ne m’avez pas envoyé l’email hier»; «Vous parlez trop fort»; «Vous devriez consacrer plus d’effort à» ou «vous étiez nerveux lors de la présentation». Beaucoup de rapports sont basés sur des hypothèses, des perceptions et des sentiments subjectifs. L’autre personne peut percevoir la même réalité différemment, ou savoir autre chose qui peut mener à une conclusion différente. Utilisez «je» à la place.

Evitez d’utiliser «Nous» comme sujet de la phrase quand vous ne voulez pas vraiment dire «nous deux». Exemple: Le directeur dit à son subordonné: «Nous devrions envoyer ce rapport à xyz aujourd’hui»; «Comment allons-nous aujourd’hui»; «Comment pouvons-nous aller mieux».

Lire la suite

Ten ‘people’ mistakes leaders make

Much of today’s leadership writing focuses on what high performing leaders should do. Certainly, that material helps from a theoretical and aspirational point of view. Yet what really haunts leaders on a day-to-day basis is the mistakes that they make. They don’t trip up because they are bad people; they most often fumble because of a lack of knowledge, bad habits or too much stress.

The most common—and, not coincidentally, most damaging—mistakes involve interacting with people in the wrong way. Here are 10 such People Mistakes that I see in the field, and I’m sure you witness, too:

1. Not taking time to bond with people. A leader who is not interested in people on a human level is off to a bad start. A leader who is conceptually interested in others but doesn’t make time to “bond” with people misses the mark as well, whether those people are employees, colleagues, customers, or other stakeholders.

Lire la suite