Le stress : de bonnes résolutions pour s’en débarrasser !

Selon le Bureau international du travail, le nombre de gens stressés aurait doublé en 10 ans dans les pays industrialisés.

Mais de quoi s’agit-il exactement ? D’une manière ou d’une autre, du sentiment d’être débordé, d’avoir perdu le contrôle de la situation.

Rien de particulièrement drôle ou détendu. Autant s’en débarrasser !

Une autre définition du stress

Réfléchissant aux diverses définitions du stress et au lien avec la notion de contrôle de la situation, il m’est venu une autre manière de le définir. Le stress peut aussi être vu comme le produit du ratio suivant :

Ce que l’on se sent obligé d’être, de faire ou d’avoir > < Ce que l’on se sent capable d’être, de faire ou d’avoir

Ainsi, plus une personne se sent obligée d’être, de faire ou d’avoir davantage que ce qu’elle se sent capable d’être, de faire ou d’avoir, plus cette personne sera stressée.

Notons qu’il s’agit bien de ce que la personne « se sent » obligée ou capable d’être, de faire ou d’avoir – à tort ou à raison – et non de ce qu’elle est réellement obligée ou capable d’être, de faire ou d’avoir.

Lire la suite

Quand le métier d’assistant(e) évolue… : les questions flash à Caroline Dejasse, consultante et formatrice au sein d’IFE Benelux

La rédaction d’IFE Learning Lab – Caroline, vous avez eu l’occasion d’animer plusieurs formations destinés aux assistant(e)s ces dernières années, quelles sont, selon vous, les évolutions fondamentales observées dans cette fonction au cours des dernières années ?

Caroline Dejasse – Je dirais que les deux principales évolutions sont l’usage des nouvelles technologies et la gestion efficace de personnalités multiples. En effet, là où il y a quelques années, un(e) assistant(e) était souvent le bras droit administratif d’un cadre en entreprise, aujourd’hui les choses ont terriblement changé. L’assistant(e) opère souvent pour plusieurs personnes différentes et de plus, son rôle administratif a évolué vers un rôle d’assistance de gestion. Gestion administrative bien sûr, mais pas seulement. L’assistant(e) est la personne de confiance qui gère l’agenda, prépare les contenus, prépare les réunions, réalise des supports de qualité, …

La rédaction d’IFE Learning Lab – Vous dites que l’assistant(e) opère pour plusieurs personnes différentes. Qu’est-ce que cela change au final ?

Caroline Dejasse – Je dirais que cela demande des qualités humaines et relationnelles vraiment nouvelles. Un(e) assistant(e) efficace devra connaître ses interlocuteurs, leur personnalité, leurs réactions par cœur et pouvoir adapter son comportement à chacun d’entre-eux.

Lire la suite

How Leaders Cause Stress

For the leaders of organization there are two levels at which workplace stress must be addressed. First at a corporate, strategic level, where a degree of stress is inevitable, given the pace and frequency of change that businesses of all kinds are experiencing today. Political, economic, environmental, social, and technological changes combine to make it essential that the organization is equipped to respond to or, better, to forecast and prepare for change. The need to manage change successfully adds to the complexities and pressures facing the leaders of the organization. Secondly, at the operational levels stress which affects the managers and operational staff can be caused by many factors, not least the behavior of the operational managers themselves.

Lire la suite

Survive and thrive in the urban jungle by learning to trust the wisdom of your body

You know what I mean by the urban jungle: the day-to-day reality of a busy life, a never ending ‘to-do’ list filling up with urgent and vital tasks, high expectations, performance goals, the desire to achieve the best you can in an environment that sets the bar high.

As you navigate your way through today’s urban jungle you are probably used to doing things fast. Finishing a job to your and your customers’ highest standards feels good. You feel delighted when your clients, colleagues and bosses are pleased with your performance.

You thirst for more and more information, and that constant checking of your I-pad and I-phone gives you a buzz.

We often expect a lot from ourselves and from our bodies. We forget that the rhythm of our modern society is much more frenetic now than some decades ago. And we forget that our bodies might not be designed, or at least haven’t had the time, to adapt to this faster pace and higher expectations.

Lire la suite

Risques psychosociaux : il est grand temps…

On l’a parfois qualifiée de « loi anti-burn-out », surnom qui ne reflète d’ailleurs qu’une partie de son propos. La nouvelle législation en matière de prévention des risques psychosociaux au travail est entrée en vigueur le 1er septembre dernier et la période transitoire pour sa mise en œuvre concrète au sein des entreprises devait se terminer le 1er mars 2015, date à laquelle toutes les organisations devaient avoir achevé l’adaptation de leur règlement de travail en y intégrant la description des nouvelles procédures internes d’intervention. Dans les faits, nombre d’entreprises n’ont pu respecter ce délai. Est-ce à dire que cette réforme a soulevé plus de difficultés pratiques que ce que le législateur avait anticipé ?

Petit retour sur cette réforme, sa philosophie et ses implications concrètes.

Pourquoi cette réforme ? Qu’apporte-t-elle de nouveau ?

Le principal apport de cette réforme est d’agrandir son champ d’action à des situations problématiques que la loi de 2002 ne permettait pas de gérer, parce qu’elles ne correspondaient pas aux notions de harcèlement moral ou sexuel ou de violence telles que définies dans ce premier texte. Déjà en 2007, un premier élargissement avait introduit la notion de « charge psychosociale ». Désormais, on parlera de prévention des « risques psychosociaux », notion plus générale qui permet d’intégrer des situations plus larges que celles prises en considération jusqu’ici.

Lire la suite

Maladie au travail: dépasser les tabous

La gestion de la maladie est souvent un sujet délicat dans les entreprises. Absentéisme, malaises, non-dits ou stress font souvent partie du lot. Écoute et soutien des RH peuvent pourtant contribuer à dénouer certaines situations tendues. Le POG organisait ce matin un petit déjeuner consacré à ce sujet aux multiples ramifications.

Administrative et juridique, la question de la maladie en entreprise est aussi sociale, psychologique et humaine, elle se frotte à la performance, au bien-être, à la santé, ainsi qu’à la rémunération, dans le cas des absences prolongées. Souvent compliquée à gérer dans la pratique, puisqu’elle touche à la vie privée du collaborateur concerné, elle mobilise toute une série d’acteurs: RH, managers de ligne, experts de l’Adem ou de la Caisse nationale de santé, médecins du travail, psychologues…

Lire la suite