Lorsque le travail à distance rime avec épanouissement et engagement.

Le travail à distance et les équipes dispersées constituent l’avenir du business. Les coûts sont réduits, la productivité et l’innovation augmentent. Des employés plus épanouis travaillent de façon flexible et efficace, à des endroits et heures différents. Ou pas…

Parallèlement, le travail à distance peut sembler être juste une excuse utilisée par les entreprises pour réduire les coûts et l’espace de travail. Cette démarche implique une attitude laxiste : en effet, l’équipe isolée peut prendre à la légère les attentes de la direction, travaille en pyjama et de passe son temps à dévaliser le frigo, surfe sur la toile et visionne des « funny cats » sur YouTube.

La plupart des entreprises utilisent cependant cette option virtuelle. Au Royaume-Uni, une enquête menée en 2015 par la Confederation of British Industry (CBI) a démontré que cette flexibilité de l’endroit de travail est appliquée par 84% d’entre elles. En général, le personnel apprécie aussi une telle flexibilité et l’associe à d’autres avantages.

Par contre, on pense souvent que les firmes du secteur des technologies de pointe sont pionnières en la matière, mais en 2013, la PDG de Yahoo a annoncé que le télétravail était interdit, sauf dans des circonstances particulières. Selon elle, le véritable contact mène aux meilleures décisions. Elle ajoute que la qualité et la rapidité sont souvent sacrifiées lors du télétravail. Le directeur financier de Google la rejoint dans son opinion.

Lire la suite

Le télétravail : une opportunité pour prolonger la vie professionnelle ?

Le prolongement de la vie professionnelle devenu incontournable

Le relèvement de l’âge de la retraite est à l’ordre du jour dans de nombreux pays de l’UE 28 afin de rétablir un équilibre entre cotisants et bénéficiaires de la sécurité sociale et d’assurer la continuité de l’Etat-providence. Encore faut-il que les travailleurs soient capables physiquement et mentalement de prolonger leur vie professionnelle et en mesure d’effectuer le travail attendu d’eux.
Afin de diminuer la pénibilité des conditions de travail, dont les risques psychosociaux, ainsi que de limiter les absences de longue durée, plus souvent rencontrées chez les travailleurs plus âgés, le télétravail apparaît comme une piste à privilégier pour le maintien dans l’emploi des travailleurs âgés de 45 ans et plus. En effet, le télétravail offre un certain nombre d’avantages susceptibles de rencontrer les attentes et besoins de ces travailleurs, tout en donnant également satisfaction aux employeurs. Le télétravail pourrait également devenir pour les travailleurs expérimentés:

Une opportunité de réinvestir les temps économisés dans les déplacements vers le lieu de travail dans un travail valorisant permettant de trouver / conserver un équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée

Lire la suite

Télétravail : productivité, gain de temps, économies… Ne venez plus au bureau !

Qui n’a pas déjà rêvé de rester chez soi et de travailler tranquillement depuis son salon ? Fin 2014, la dernière étude Cebr a relancé le débat autour des avantages multiples qu’offre le télétravail.

Au-delà de l’amélioration de la qualité de vie, le travail dit « flexible » offre de nombreux avantages en termes d’argent, de gain de temps, et de mobilité tant au niveau des entreprises que des employés.

247 millions d’heures dans les transports

Pour les employés, travailler de chez soi deux jours par semaine permet en moyenne de réaliser 300 euros d’économies par an et par personne. En effet, ceux-ci étant amenés à limiter leurs déplacements, les frais liés aux transports sont ainsi drastiquement diminués.

Lire la suite

Pour augmenter la productivité, laissez plus de salariés travailler de chez eux

L’étude : Le professeur d’économie Nicholas Bloom et James Liang, étudiant diplômé qui est également co-fondateur de l’agence de voyages en ligne chinoise Ctrip, ont proposé au personnel volontaire du call center de Ctrip de travailler à domicile pendant neuf mois. La moitié des volontaires ont obtenu l’autorisation detélétravailler, tandis que les autres restaient assignés au bureau comme groupe référent. Au terme de l’étude, les réponses aux questionnaires et le recueil détaillé des performances des uns et des autres ont révélé que les travailleurs à domicile se sentaient plus heureux et plus attachés à l’entreprise que ceux qui allaient au bureau. Et surtout, qu’ils se montraient plus productifs.
Le challenge : Devrions-nous être plus nombreux à travailler en pyjama ? Les performances des employés seraient-elles vraiment meilleures si les entreprises les autorisaient à rester à la maison ?

Lire la suite